Le 8 décembre : une tradition perdue?

Publié le 8 Décembre 2016

Le 8 décembre, à Lyon, est sacré. La fête de la lumière pour rendre hommage à Marie qui aurait sauvé la ville de la peste.

J'ai donc toujours mis des lumignons sur ma fenêtre ou mon balcon. Toujours, tous les ans.

Non pas que je sois croyante, loin de là (je suis plutôt agnostique), simplement je trouve beau de voir toutes ces petites bougies trembloter sur les fenêtres. ça donne un je-ne-sais-quoi de poétique aux rues.

Et puis c'est magique d'allumer nos bougies (en se brûlant au passage quand, comme moi, on est pas douée de nos dix doigts), de les glisser dans nos petits pots, décorés ou non, et de les mettre dehors, pour la nuit.

Je me souviens que l'année dernière j'avais remplit mon rebord de balcon avec des bougies chauffe-plat et des chandelles. C'était beau!

Mais voilà, ça fait quelques années que je ne vois peu ou pas de bougies aux fenêtres. Plus de petites flammes tremblotantes essayant de garder vie malgré le froid et le vent.

Oh bien sûr, Lyon fait une très belle fête des lumières, avec grand renfort d'ampoules, d'ingéniosités, de son et lumières en tout genre sur tous les monuments de la ville. Oui c'est joli.

Mais il n'y a plus le charme des lumignons, des bougies qu'on s'empressait, gamin, de placer sur les rebords de fenêtre.

Les gens ont-ils oubliés que derrière le commerce qu'est devenu la fête des lumières il y a tout le côté symbolique?

C'est ainsi que je regarde mes lumignons, seuls points lumineux dans mon quartier, comme un phare dans la nuit...

 

Rédigé par Hamadryade

Publié dans #Fête

Repost 0
Commenter cet article